.NEXT London 2018

J’ai encore eu la chance d’assister à l’événement Nutanix européen, après Barcelone avec VMware en début de mois. Novembre à été très riche en annonces.

Pas moins de 3500 personnes ont fait le déplacement à Londres en cette fin de mois pour assister aux annonces de Nutanix. Je vais vous résumer la traditionnelle keynote qui a officiellement inauguré ces quelques jours.

Après une vidéo d’introduction sur les notions de libertés, Nutanix tient à nous rappeler que l’entreprise est maintenant un éditeur tourner à 100% sur le software. Vous êtes libre d’installer leur produit sur le matériel de votre choix, de vous interfacer avec le cloud de votre choix, mais aussi de choisir l’hyperviseur de votre choix. S’en suit un show footballistique et Michael Ballack, ancien capitaine de l’équipe nationale d’Allemagne arrive sur scène pour faire le coup d’envoi de cette Keynote. Il passe le relais à Ben Gibson Chielf Marketing Officer, très content de nous annoncer que Gartner a positionné Nutanix en “haut à droite” dans le Magic Quandrant des infrastructures hyperconvergées.

Après une transition digne d’une rockstar, arrive sur scène Dheeraj Pandey, Cofondateur,  CEO et chairman de Nutanix. Son premier message est clair “Acheiving invisible together” ou comment rendre l’infrastructure transparente.
Pour se faire, il suffit selon lui de suivre le modèle de miniaturisation :  passer de quelque chose de gros et complexe à quelque chose de petit et simple à utiliser.

Il enchaîne les exemples : de l’ordinateur personnel, aux smartphones en terminant par le wearable computing, du mainframe, aux serveurs, à la virtualisation, aux contenaires et prochainement l’ère du  serverless.

Dheeraj et l’atomisation des serveurs d’entreprise

L’objectif est de faire la même chose avec le Cloud Monolitique et ainsi passer aux multicloud. De ce que j’en comprends, c’est un modèle de cloud hybride avec toujours plus d’interconnexions.

Dheeraj et l’atomisation du cloud computing

Tout comme VMware est confiant sur la pérennité du modèle hybride, Dheeraj Pandey nous rappelle les trois lois qui garantissent cette pérennité :

“Les lois de la physique” qui sont les contraintes liées à nos réseaux. Il faut un certain temps pour accéder aux données dont nous ne sommes pas proches.

“Les lois de l’économie” qui sont les contraintes financières liées entre autre à l’accès à ces données distances.

Et enfin, “les lois du pays” qui imposent par exemple une souveraineté des données.

Après ce discours rassurant, arrive sur scène Chris Hallenbeck, SVP, Database & Data Management pour SAP.  Il nous explique le pourquoi et la création de SAP HANA, puis du support officiel de celle-ci sur Nutanix. S’en suit une démonstration d’ERA avec deux services disponibles dès aujourd’hui : le Provisionning et le Time machine sur Oracle et PostgreSQL pour le moment.

Viendront au cours de l’année prochaine le DR et le Life Cycle Management, ainsi que le support d’autres gestionnaires comme SQL, HANA et MariaDB.



Dheeraj Pandey présente ensuite un slide de la gamme Nutanix:

Nutanix Core qui correspond à AOS, Prism et AHV. Les basiques.

Nutanix Essentials qui correspond à Calm, PrismPro, Flow et Files. Jusque là tout va bien.

Nutanix Enterprise qui comprend : Volumes, Era, Buckets, Karbon, Xi, Xi IoT, Xi Leap, Xi Epoch, Xi Frame et Xi Beam

Alors là, il y a pas mal de nouveautés pour moi hormis Volumes :

Volumes : mise à disposition de stockage Nutanix en mode bloc via iSCSI. (anciennement Acropolis Block Services)

Era : dont nous avons eu la démonstration juste avant va simplifier l’automatisation et les opérations autour des bases de données. Un produit vraiment intéressant qui vient concurrencer Delphix, par exemple.

Karbon : gestion de la vie, déploiement, opérations des clusters Kubernetes, Sûrement un équivalent VMware Cloud PKS, mais je n’ai eu le temps d’en voir plus



Xi : le Cloud Nutanix, pour le moment uniquement situé en Amérique du Nord. Le prochain datacentre est prévu en Angleterre



Xi IoT : gestion des opérations des applications et des infrastructures IoT.

Xi IoT : Edge PaaS

Xi Leap : solution de bascule DR dans le cloud Xi déjà disponible. Le produit semble être une sorte de Site Recovery Manager de VMware.

Xi Leap : 1-Click DRaaS

Xi Epoch : Surveillance de la santé multi-cloud.

Xi Frame : Bureau virtuel dans les environnements clouds déjà disponibles (Desktop-as-a-Service). Là, on vient se frotter aux plates bandes de Citrix et Microsoft.

Xi Frame : Multi Cloud DaaS

Xi Beam : surveillance et optimisation des coûts multi-cloud.

Xi Beam : Spend Visibility – Cost Optimization – Compliance


Arrivée de Sunil Porto sur scène. Après l’hyperconvergeance des clusters, nous sommes maintenant à l’heure de l’hyperconvergeance des clouds.

En deux slides, il nous glisse que le nombre de transactions par seconde est doublé avec l’introduction de l’Autonomous Extent Stores (AES) dans AOS 5.10 qui est déjà disponibl. J’ai très envie de faire un upgrade pour vérifier ça.

Current VS New generation
Autonomous Extend Stores : doublement du nombre de transaction par seconde

Puis les démos s’enchaînent sur scènes. Déploiement de workloads SAP HANA avec Calm, nous avons ensuite un focus sur Files et une démonstration de bascule DR dans le cloud avec Xi Leap. Nikola Bozinovic joue à Fornite sur scène au travers d’un bureau virtuel avec Xi Frame. Et Steven Poitras fait une démonstration de déploiement avec Calm et une de Xi Beam pour visualiser les coûts associés.

Après avoir révolutionné la virtualisation des serveurs avec l’hyperconvergeance, Nutanix a pour ambition de faire de même avec le cloud. Celui-ci nous donne sa vision du multiclouds, omniprésent, simplifié. Et puis poursuit son objectif de rendre les infrastructures transparentes.

J’ai profité de ces quelques jours pour assister à plusieurs breakouts sessions et hand-on-lab, mais si je dois en retenir une ce sera “Technology Taking your DC to the .NEXT Level” animé par Jon Kohler, Felipe Franciosi et Michael Webster. Leur démonstration de l’utilisation du Storage Performance Development Kit (SPDK), m’a convaincu et j’ai vraiment hâte de voir arriver ces technologies en production.

video .NEXT London de Nutanix


0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments