Je l’ai déjà indiqué dans un précédent article, je ne suis pas un spécialiste du matériel Dell et le client n’en dispose que pour nos clusters Nutanix.

Voici le script que j’utilise pour configurer les noeuds en mode « Maximum Performance ».

Si vous débutez comme moi sur le sujet, je vous conseille mon précédent article qui décrit en détail l’installation de l’outil de configuration distant RACADM (Remote Access Controller Admin).

#Chargement Cmdlet Nutanix
asnp nutanix*
 
#Choix du cluster
$Cluster = Read-host "IP address of the Nutanix cluster to update"

$iDracPwd = Read-host "iDrac root Password"
 
Connect-NTNXCluster $Cluster -AcceptInvalidSSLCerts -UserName:Admin -ForcedConnection   


Get-NTNXHost | select name,ipmiaddress,managementservername
 
$IPMIs = (Get-NTNXHost).ipmiaddress
 
foreach ($IPMI in $IPMIS) {
 
write-host "Modification des parametres BIOS du noeud $IPMI"
 
racadm.exe -r "$IPMI" -u root -p $iDracPwd set bios.SysProfileSettings.SysProfile Custom
racadm.exe -r "$IPMI" -u root -p $iDracPwd set bios.SysProfileSettings.ProcPwrPerf MaxPerf
racadm.exe -r "$IPMI" -u root -p $iDracPwd jobqueue create BIOS.setup.1-1
 
Cette commande permet d'avoir un retour sur la configuration du parametre	
#racadm.exe -r "$IPMI" -u root -p $iDracPwd get bios.SysProfileSettings.ProcPwrPerf
 
}
 
exit

Ce script ne contient pas la phase de redémarrage nécessaire à la prise en compte des paramètres, comme il s’agit de clusters Nutanix.

Souvenez-vous, le SATADOM c’est ce module mémoire attaché à la carte mère de nos serveurs, ici Dell, qui contient les sources Nutanix avec la CVM et l’hyperviseur.

Depuis une récente mise à jour, j’avais une alerte sur l’obsolescence des firmwares de SATADOM sur mes plus anciens clusters :

Le support Dell a réalisé la première opération d’upgrade, rien de compliqué mais plusieurs heures de maintenances en webex et quelques lignes de commandes à exécuter, on était très loin du « One-clic Upgrade ».

Mais les choses ont changées puisque la dernière version de Life Cycle Management aka « LCM » prend justement en charge l’upgrade des SATA DOM !

Idéalement les CVM auront accès à internet,  au minimum *.nutanix.com, il existe même une procédure pour LCM sans connexion intituler « Using the Life Cycle Manager Without Web Access« .

1er étape, lancer un inventaire afin qu’il détermine les composants et nouvelles versions disponibles: cliquez sur « Perfom Inventory »

2eme étape upgrade des LCM :

Sélectionnez les LCM à upgrader, puis cliquez « Save Selection »

Cliquez sur « Update Selected »

 

Cliquez sur « Apply x Updates »

Update en cours :

Opération terminée avec succès, LCM en version 1.1a492718:

3eme étape, on relance un scan afin qu’il détecte les nouveaux composants: cliquez sur « Perfom Inventory » depuis LCM.

Cliquez sur « Define »

Selection des noeuds à upgrader :

Mettre à niveau la sélection, cliquez sur « Update Selected »

étrangement sur cette écran on ne peut pas appliquer les updates, retourner sur « all updates » :

L’application des updates est bien disponible ici, cliquez sur « Apply x Updates » pour lancer l’assistant de connexion au vCenter car sur ce cluster les hôtes sont des ESXi :

Entrer les informations de connexion au vCenter qui héberge les machines concernées par l’update:

 

Vous devriez constater de mutiples vMotion afin de libérer les noeuds, puis l’operation d’upgrade debute, il faut etre patient c’est assez long.

L’opération s’est terminé pour moi en un peu moins de 2h pour 3 noeuds.

Je suis content de constater qu’il n’y a pas que le hardware nutanix concerné par LCM et que les OEM ont de plus en plus de composants supporter par ce superbe outil qui fait vraiment gagner en OPEX.